Appel 2015 de Tunis pour une journée d’actions contre la propagande publicitaire le 25 mars

Arbre remplaçant un panneau de publicité

La publicité est un des plus gros outils de propagande, notamment des multinationales. Elle propage un conformisme idéologique qui détruit la richesse pluriculturelle du monde. Deuxième budget après la Défense, Les dépenses publicitaires, représentent autour de 500 Milliard de dollars US par an dans le monde. L’esclavage mental qui s’ensuit envahit la planète. La stratégie des publicitaires est mondiale, c’est pourquoi la lutte contre le système publicitaire doit être mondiale.

La publicité était moins présente dans les pays du sud car non rentables pour les annonceurs. Mais les multinationales et les publicitaires travaillent sans cesse à identifier de nouveaux gisements d’acheteurs. Suite à cette première phase, la mercatique, (le « marketing », en langue dominante), est régulièrement réétudiée et réalimentée. Le système de fichage mondial des données personnelles (s’y) se développe dangereusement grâce aux nouvelles technologies (dont la téléphonie mobile).

Lorsque les marchés du Nord seront saturés (ou appauvris) les multinationales déverseront leurs stocks et leur conformisme destructeur dans le Tiers-Monde.

Car l’un des plus graves dangers de la publicité est qu’elle vend un mode de vie plus encore qu’un produit. « Alors qu’ici [au nord], (elle) a pour effet de nous fermer les yeux sur les réalités du Tiers-Monde, là bas, elle fait miroiter les prestiges de la vie occidentalisée aux yeux des masses démunies. » (François Brune). Non seulement elle cache la vérité dérangeante des rapports nord/sud , les causes de la misère et celles de la sur-exploitation de la nature, mais elle se fait le plus efficace soutien des multinationales qui s’enrichissent des conséquences et/ou du spectacle de la pauvreté. Travailleurs exploités, tourisme voyeur, industries polluantes, stockage de déchets létaux,  … La publicité est au service de la néo-colonisation.

Il y a déjà 2 ans Résistance à l’agression publicitaire a commencé (par) à former un réseau international de lutte contre le publicité. Aujourd’hui, nous (impulsons) lançons une journée annuelle de mobilisation mondiale contre le système publicitaire le 25 mars 2015 au Forum social mondial (FSM).

Ce jour là, vous êtes toutes et tous individuellement ou collectivement invités à réaliser une action en écho à cet appel. Ainsi bâcher, recouvrir des panneaux publicitaires, poétiser l’espace public, et pourquoi ne pas faire de ces panneaux redécorés des arbres à palabre modernes ! Vous pouvez prendre une photo devant un panneau devenu lieu de libre expression et d’expression artistique (en veillant, si possible, à ce que l’annonce publicitaire soit au moins partiellement masquée, afin de ne pas lui faire de… publicité !). Voici dans le lien suivant, une petite liste issue de la boite « actions » de R.A.P. http://antipub.org/spip.php?article309

L’objectif est de rendre visible par toutes et par tous la contestation du système publicitaire au niveau mondial et de réclamer la liberté de réception (pendant de la liberté d’expression) pour toutes et pour tous en stoppant l’envahissement publicitaire.

Des participations et des contributions seront réalisées au FSM (prises de contact, conscientisation, travail de groupe pour dessiner les contours de cette journée mondiale d’action,…). L’association vous invite dès maintenant à rejoindre le processus :

 en vous inscrivant sur le site internet:  http://mondialisons.antipub.org

 en envoyant un courriel à mondialisons@antipub.org .